Trouvez la meilleure assurance auto
en moins de 2 minutes

Economisez jusqu’à 40 % sur votre assurance auto

Je compare les assurancesflèche bouton

Quelle mutuelle santé choisir quand on est jeune ?

Vous avez pensé à assurer votre voiture, mais question santé qu’en est-il ? S’assurer en toutes circonstances à un prix raisonnable lorsque l’on est étudiant ou que l’on débute dans la vie active n’est pas toujours facile. Être jeune ne signifie pas que vous devez être mal remboursé pour vos dépenses de soins. Si la protection de la Sécurité sociale est obligatoire, la souscription d’une assurance complémentaire santé est facultative mais n’en demeure pas moins nécessaire. Même en bonne santé, une complémentaire peut vous éviter de mauvaises surprises si vous êtes victime d’un accident par exemple. En matière de santé plus qu’ailleurs vous devez faire face à des imprévus.

Une mutuelle santé pour quoi faire ?

Le saviez-vous ? La Sécurité sociale ne rembourse pas tout. En règle générale, l’Assurance Maladie vous rembourse environ 70% de vos frais de santé pour vos soins courants, si vous consultez votre médecin traitant. Afin de compléter vos remboursements, vous pouvez souscrire une complémentaire santé auprès de l’organisme de votre choix (une mutuelle étudiante, la mutuelle de vos parents, un autre organisme complémentaire...). Cet organisme prendra en charge tout ou partie des frais restants à votre charge, y compris pour vos dépenses d’optique (lunettes, lentilles) ou dentaires. Quelle que soit la mutuelle que vous choisissez, elle doit être adaptée à vos besoins. Selon que vous êtes jeune actif, sans emploi ou étudiant, vous ne souscrirez pas forcément votre contrat auprès du même organisme.

Quelle mutuelle souscrire si vous êtes étudiant ?

Pour compléter les remboursements de la Sécurité sociale, vous pouvez adhérer à la complémentaire santé de votre choix (une mutuelle étudiante, la mutuelle de vos parents ou un autre organisme complémentaire).

La mutuelle familiale des parents :

C’est le choix le plus simple ! Bien souvent, c’est la complémentaire santé de vos parents qui continue de couvrir vos frais de santé non remboursés par la sécurité sociale. Un choix qui semble couler de source car un étudiant sur deux serait dans ce cas ! C’est d’autant plus vrai avec la réforme de fin d’affiliation étudiante, qui permet aux étudiants entrant dans le supérieur de rester affiliés au régime de protection sociale auquel ils étaient rattachés avant de commencer leurs études.

La mutuelle étudiante :

Malgré la réforme de la Sécurité sociale étudiante, les mutuelles étudiantes poursuivent leurs activités et proposent des complémentaires santé. Des contrats conçus spécialement pour les jeunes (18-25 ans) à des prix relativement abordables qui comportent des garanties sur la contraception, le sevrage tabagique...

Bon à savoir : Ces mutuelles étudiantes peuvent vous faire bénéficier de tarifs avantageux aussi bien pour votre santé que pour votre logement ou pour votre véhicule.

La mutuelle individuelle :

De plus en plus, les mutuelles proposent des formules adaptées au profil de chacun : étudiant, jeune, sénior… Une mutuelle santé individuelle peut être intéressante car elle est personnalisée. Elle vous permet de bénéficier de remboursements adaptés et de ne pas payer pour des garanties dont vous n’avez pas besoin. Étant jeune, vos besoins sont limités, les garanties sont donc basées sur l’essentiel. Faites le tri entre les garanties indispensables qui permettront d’être bien couverts (hospitalisation essentiellement), et les garanties secondaires sur lesquelles vous pouvez faire l’impasse (une bonne garantie optique si vous n’avez pas de problème de vue par exemple). Vous pouvez également choisir des renforts dans le cas où vous avez des besoins de soins spécifiques ou souscrire des garanties prévoyances complémentaires : formules spéciales loisirs pour les jeunes qui voyagent beaucoup ou qui pratiquent des activités sportives.

Quelle mutuelle choisir si vous êtes jeune actif ?

Selon votre situation, plusieurs solutions s’offrent à vous :

1/ Si vous êtes salarié

En tant que salarié, vous bénéficiez d’une mutuelle d’entreprise obligatoire. Comme tout organisme complémentaire d’assurance maladie, cette mutuelle santé collective complète les remboursements des frais de santé effectués par la Sécurité sociale. Une partie de votre cotisation est prise en charge par votre employeur, au moins la moitié de votre cotisation. Vous profitez donc d’un prix avantageux par rapport à une mutuelle individuelle et en plus les contrats ont été négociés.

Bon à savoir : Si vous êtes en contrat court (mission) ou en CDD de moins de 3 mois : vous pouvez choisir de ne pas adhérer à la mutuelle d’entreprise, si vous justifiez d’une couverture complémentaire santé individuelle ou qu’une clause a été définie dans le contrat de travail.

2/ Si vous êtes indépendant

  • La mutuelle individuelle

Si votre activité est exercée à titre principal, vous pouvez adhérer à la complémentaire santé individuelle de votre choix.

  • La mutuelle santé Madelin

Les Travailleurs Non-Salariés (TNS) bénéficient de contrats de complémentaire santé fiscalement intéressants pour eux : les contrats Madelin.

  • La mutuelle d’entreprise

Dans le cas où vous exercez une autre activité professionnelle, vous pouvez bénéficier de la mutuelle d’entreprise collective (en tant que salarié par exemple).

3/ Si vous êtes auto entrepreneur

Attention, un auto entrepreneur ne peut pas bénéficier de la déduction fiscale de ses cotisations au titre de la loi Madelin. En tant qu’auto entrepreneur vous pouvez souscrire un contrat de mutuelle TNS, mais vous ne pourrez pas déduire de votre revenu imposable les cotisations. Vous êtes donc libre de souscrire la mutuelle santé de votre choix.

Quelle mutuelle adopter si vous êtes demandeur d’emploi ?

Si vous vous retrouvez sans emploi, vous pouvez bénéficier d’une mutuelle en tant que demandeur d’emploi en souscrivant à la mutuelle santé de votre choix, hors mutuelle santé étudiante. Sachez que si vous étiez salarié avant, vous avez également la possibilité de conserver votre mutuelle d’entreprise pendant la durée de votre chômage, grâce à la portabilité. Cette dernière sera alors entièrement à votre charge.

Quelle mutuelle santé pour les jeunes aux revenus modestes ?

Souscrire une mutuelle santé est essentiel surtout quand on dispose de faibles ressources financières. Deux aides ont vocation à vous faciliter l’accès à une complémentaire si vous remplissez les conditions d’octroi : la CMU-C et l’ACS. L’attribution de ces aides dépendra de votre situation et de vos ressources financières, n’hésitez pas à vérifier si vous y avez droit.

Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) :

La CMU-C est une couverture maladie complémentaire gratuite destinée à faciliter l’accès aux soins des personnes sans avoir à avancer les frais.

Acquisition d’une Complémentaire Santé (ACS) :

L’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) permet à toute personne dont les ressources sont faibles, mais légèrement supérieures au plafond fixé pour l’attribution de la CMU-C, de bénéficier d’une prise en charge partielle des frais d’adhésion à une complémentaire santé.

Comparer pour mieux s’assurer

Pour être efficace, votre mutuelle santé doit vous apporter un supplément de remboursement qui réponde à vos besoins. Sauf dans le cas d’une mutuelle d’entreprise obligatoire, il est intéressant pour vous de vous renseigner sur les différentes offres qui existent. Le comparateur de mutuelles Dispofi, vous aidera à trouver la mutuelle qui correspond à votre profil et qui apportera le meilleur rapport garanties/prix.

bouton comparateur assurances auto

Publiez un avis



bouton comparaison

Faites confiance à nos partenaires

logo amaguiz
logo euro-assurance
logo assureo
logo assur-people
logo tea cerede
logo sos malus
logo comme assure
logo l'olivier assurance
logo bonus 50
logo assur bon plan
logo activ assurances
logo assu 2000