Ici votre assurance auto jeune conducteur à partir de
20 € /mois*

Je compare les assurances autos

* Meilleur prix obtenu enquête comparatif juillet 2019 +info

illustration voiture

Jeune conducteur malussé et résilié comment s’assurer ?

Vous avez le permis depuis peu et votre assureur a décidé de vous résilier ? En plus d’être considéré comme représentant un risque plus élevé pour l’ensemble des compagnies d’assurance, vous cumulez désormais la surprime jeune conducteur avec l’étiquette résilié. Pas facile de trouver une nouvelle assurance auto qui accepte de vous couvrir sans faire trop grimper la note. Pas de panique cependant, des offres d’assurances spécifiques existent pour les jeunes conducteurs malussés et résiliés.

Jeunes conducteurs : Prenez garde à la résiliation de l’assurance auto

La résiliation fonctionne dans les deux sens. Un assuré peut très bien arrêter son assurance auto tout comme une compagnie d’assurance peut y mettre un terme. Plusieurs raisons peuvent motiver la décision de cette dernière : le non-paiement des cotisations, un risque aggravé, un sinistre ou encore une fausse déclaration. L’assureur est alors en droit de mettre fin à votre contrat d’assurance sous certaines conditions de formes et de délais.

Résiliation pour aggravation du risque

  • Vous avez décidé de changer de voiture passant d’une petite voiture d’occasion à une grosse cylindrée toute neuve ? Vous avez fait l’objet d’une suspension de permis ? Ces modifications vont être de nature à aggraver le risque initial pour lequel votre assureur vous couvrait. Ce dernier peut alors vous proposer une augmentation de votre prime d’assurance ou même mettre fin à votre contrat avec un délai de préavis de 10 jours seulement.
  • Vous avez été pris en conduite en état d’ivresse et/ou sous l’emprise de stupéfiants ? Ce motif fait partie des clauses d’exclusion qui autorise votre assureur à résilier votre contrat avant la date de fin d’échéance.

Résiliation pour sinistre(s)

En tant que jeune conducteur il arrive que les sinistres soient plus fréquents, d’où une surprime par rapport à un conducteur aguerri. Mais la survenue de plusieurs sinistres répétés même sans gravité, responsables ou non, peut être une cause de résiliation par l’assureur. On parle de résiliation pour sinistralité élevée. Un seul sinistre parfois suffit même à vous faire résilier si ce motif est stipulé dans les conditions générales de résiliation de votre contrat. Si votre compagnie d’assurance souhaite résilier votre contrat, elle devra vous envoyer un recommandé dans les 30 jours suivant le sinistre. Vous aurez alors un mois pour trouver un nouvel assureur.

Résiliation pour non-paiement des cotisations

Entre le prêt pour l’achat de la voiture, l’essence, l’assurance, l’entretien et les réparations, il n’est pas toujours facile pour un jeune conducteur de joindre les deux bouts, les défauts de paiement sont fréquents. Faites attention toutefois, car le non-paiement de la prime d’assurance fait partie des motifs de résiliation. Votre assureur vous fera parvenir une lettre de relance sous 10 jours. Au bout de 30 jours de retard, vous ferez l’objet d’une mise en demeure. Et si au bout de 40 jours vous n’avez pas régularisé la situation, vous serez résilié !

Résiliation pour fausse déclaration ou omission

Pour bénéficier d’une assurance auto à moindre coût, vous vous êtes déclaré comme conducteur secondaire sur le véhicule de vos parents. Vous êtes donc autorisé à conduire le véhicule, mais seulement de temps en temps. Pourtant dans les faits vous utilisez le véhicule la plus grande partie du temps. Attention vous vous exposez à des gros risques ! Si votre assureur établit que vous êtes l’utilisateur habituel du véhicule, vous serez considéré comme conducteur principal de fait. Il s’agit dans ce cas d’une fausse déclaration intentionnelle qui constitue un motif de résiliation de votre contrat d’assurance. Votre assureur pourra même vous poursuive pour fraude à l’assurance, assimilée à un délit d’escroquerie ou tentative d’escroquerie (article 313-1 du Code pénal). De plus, en cas d’accident, votre assureur pourra refuser de prendre en charge le sinistre dans son intégralité, il sera alors totalement à votre charge.

Résiliation à échéance du contrat

Dans ce cas, aucune justification n’est nécessaire. Votre assureur, tout comme vous, peut décider de ne pas renouveler votre contrat d’assurance. Vous assureur devra vous faire part de sa décision 2 mois avant l’échéance annuelle.

Votre comportement participe à faire fluctuer votre prime d’assurance auto, aussi il est préférable d’adopter une conduite sûre et de jouer la transparence avec votre compagnie d’assurance pour vous éviter des ennuis aux conséquences lourdes. Retrouver une assurance automobile avec un statut de conducteur résilié quand on est jeune conducteur peut vite relever du parcours du combattant. Des solutions existent cependant.

Jeune conducteur malussé et résilié comment trouver une assurance auto ?

Même résilié, ne faites pas l’impasse sur l’assurance automobile ! La loi vous oblige à souscrire une assurance en responsabilité civile pour couvrir les dommages que vous pourriez causer à autrui. 2 solutions s’offrent à vous :

Assurances auto spécialisées pour conducteurs à risques

Le manque d’expérience du jeune conducteur, aggravé par un antécédent pour malus ou résiliation d’assurance rend souvent compliquée l’adhésion à une assurance auto. Si certaines assurances refusent systématiquement les personnes ayant fait l’objet d’une radiation, d’autres font payer le prix fort à l’assuré pour compenser le risque. D’autres encore se sont spécialisées et ont développé des offres pensées pour les assurés à risques (conducteurs résiliés, malussés, sinistrés ou jeunes conducteurs). Proposant des garanties de base, ces assurances auto spécialisées offrent des formules adaptées au profil de chaque assuré. Pour trouver l’assurance qui répond le mieux à vos besoins, tournez-vous vers un comparateur d’assurances.

En dernier recours saisissez le Bureau central de tarification

Vous avez sollicité plusieurs compagnies d’assurance auto mais aucune n’a accepté de vous couvrir, vous pouvez alors saisir le Bureau central de tarification automobile (BCT) pour refus d’assurance. Le BCT a pour rôle de contraindre l’assureur automobile de votre choix à vous assurer, moyennant une cotisation dont il aura estimé le tarif. Vous serez alors couvert au tiers pendant un an.

Dans tous les cas, une fois souscrit la nouvelle assurance, évitez toute conduite à risques car avec le temps vous pourrez améliorer votre profil malussé pour espérer souscrire une assurance « classique » à un prix moins coûteux.


bouton comparateur assurances auto

Publiez un avis



bouton comparaison

Faites confiance à nos partenaires

logo amaguiz
logo euro-assurance
logo assureo
logo assur-people
logo tea cerede
logo sos malus
logo comme assure
logo l'olivier assurance
logo bonus 50
logo assur bon plan
logo activ assurances
logo assu 2000

Jeune conducteur ne payez pas le prix fort !

Des écarts de prix de 1 à 4 ! Enquête Juillet 2019

Ne vous faites pas avoir et comparez autos

Des écarts de prix de 1 à 3 ! Enquête Juillet 2019