Trouvez la meilleure assurance auto en moins de 2 minutes
Economisez jusqu’à 40 % sur votre assurance auto
Comparez les assurances

Voiture trop puissante pour être assurée ?

Le permis en poche vous rêvez de conduire une belle voiture sportive, mais dans la réalité trouver une assurance auto en tant que jeune conducteur pour un véhicule puissant relève du parcours du combattant ! Le prix de la prime d’assurance peut rapidement monter et bien souvent vous devez faire face à des refus d’assurance. Mais comment faire pour s’assurer ?

Jeune conducteur et voiture puissante : les assureurs vous claquent la porte au nez ?

Une compagnie d’assurance auto n’est pas obligé de vous couvrir. Cette dernière établit sa décision en se basant sur votre expérience et les caractéristiques de votre véhicule (modèle, motorisation…)

Jeune conducteur, un profil à risque

Les conducteurs novices représentent une catégorie plus risquée pour les assureurs du fait de leur inexpérience et de leur goût du risque (vitesse, conduite en état d’ivresse…) Statistiquement un jeune conducteur est davantage impliqué dans des accidents et représente un coût supplémentaire. Logiquement, le montant de l’assurance auto pour un jeune conducteur sera supérieur au prix de base d’un conducteur de plus de 3 ans.

A partir de quand considérer votre véhicule comme puissant ?

En assurance auto, qui dit voiture puissante dit davantage de sinistres et risques accrus (accident, vol, vandalisme…). En règle générale, les assureurs considèrent qu’un véhicule est puissant à partir de 6 chevaux fiscaux (BMW Série 1, Audi A3, Clio RS, 208 GTI, Mégane RS…).
Plus le véhicule est puissant, plus le prix de l’assurance auto est élevé. A noter que la plupart du temps les voitures à grosse motorisation sont assurées en tous risques et pas simplement au tiers. Un trio coûteux quand on associe le statut de jeune conducteur à un véhicule puissant assuré en tous risques.
Si les assureurs proposent des primes très importantes pour dissuader les jeunes conducteurs de s’assurer chez eux, ils refusent parfois tout simplement de les couvrir. Des solutions existent cependant.

8 astuces pour payer moins cher l’assurance d’une grosse cylindrée quand on est jeune conducteur

  • La conduite accompagnée pour faire des économies : L’apprentissage anticipé de la conduite permet de réduire de moitié la surprime habituellement appliquée aux jeunes conducteurs dès la première année.
  • Passez la formation post-permis : depuis le 1er janvier 2019, cette formation permet de réduire la période probatoire et donc la surprime.
  • Assurez-vous comme conducteur secondaire sur le contrat auto de vos parents. Attention cependant à ne pas conduire régulièrement le véhicule, auquel cas vous seriez considéré comme conducteur principal.
  • Préférez une voiture d’occasion à une voiture neuve : pour limiter les frais, choisissez une voiture puissante de seconde main. Elle sera un peu moins chère à l’achat et à l’assurance. Testez notre simulateur pour choisir votre voiture.
  • Choisissez vos garanties : si l’assurance au tiers est la formule de base la moins coûteuse, pour un véhicule puissant il est recommandé d’opter pour une assurance couvrant les dégâts matériels car les réparations peuvent s’avérer très onéreuses. L’assurance tous risque est celle qui permet une meilleure protection, mais sachez qu’il existe des formules aux tiers personnalisées, moins coûteuses elles permettent de compléter votre niveau de protection par des garanties optionnelles : dommage collision, protection individuelle conducteur
  • Assurez votre véhicule au kilomètre : l’assurance au kilomètre permet de vous couvrir à moindre coût car vous êtes facturé au kilomètre. Elle est parfaitement adaptée aux conducteurs qui roulent peu.
  • Augmentez le montant de votre franchise : une franchise plus élevée permet de faire baisser le montant de votre assurance. C’est une solution intéressante si vous êtes un conducteur prudent sans sinistre.
  • Comparez les assurances : n’hésitez pas à faire jouer la concurrence en demandant des devis auprès de différentes compagnies via un comparateur d’assurance auto.

Refusé par les assurances, saisissez le Bureau central de tarification (BCT)

Obligez un assureur à vous couvrir grâce au BCT

Si malgré vos recherches aucune assurance n’accepte de vous couvrir, vous avez la possibilité de faire appel au BCT. Cet organisme indépendant a pour rôle de venir en aide aux conducteurs novices, résiliés ou malussés qui n’arrivent pas à s’assurer. Le BCT impose à la compagnie de votre choix de vous couvrir au minimum légal, c’est-à-dire en responsabilité civile, appelé aussi assurance au tiers.

Comment faire appel au BCT ?

  1. 1- Vous devez désigner un assureur : veillez à choisir la compagnie qui vous propose le meilleur tarif car le BCT s’appuiera sur celui-ci pour déterminer le montant de votre cotisation.
  2. 2- Puis remplir un « formulaire de souscription » en faisant préalablement une demande à l’assureur. Vous devez renvoyer le formulaire remplit par lettre recommandé avec accusé de réception au siège social de la compagnie en joignant une demande de devis d’assurance au tiers.
  3. 3- L’assureur a alors 15 jours pour vous faire part de son refus. Sans réponse de sa part son refus est implicite.
  4. 4- Vous avez 15 jours maximum après la réception de la réponse de votre assureur pour déposer votre dossier au BCT par courrier recommandé avec accusé de réception. Vous devrez obligatoirement fournir au BCT : une copie de votre carte grise et de votre permis de conduire, votre dernier relevé d’information (si vous en avez eu auparavant), le formulaire de souscription, l’accusé de réception de l’assureur, la lettre de refus (s’il y en a une), une copie de décision judiciaire en cas de condamnation pour alcoolémie et/ou stupéfiants.

La décision du BCT

Le BCT rend sa décision dans un délai de 1 à 2 mois. Il va déterminer le montant de la cotisation que vous devrez payer à l’assureur en se basant sur le devis que vous lui avez fourni. Une fois que le BCT vous a fait part de sa décision, vous avez 2 mois maximum pour signer le contrat d’assurance auto auprès de la compagnie. Vous serez ensuite couvert pendant un an au tiers.

Bon à savoir : Le BCT ne vous assure que la garantie obligatoire minimale. Vous ne serez pas couvert pour les sinistres matériels en cas d’accident responsable par exemple.

Publiez un avis



Je Compare les assurances

Faites confiance à nos partenaires

Nos partenaires